Les jeunes francophones arméniens ont participé à la Consultation “Francophonie de l’avenir”

À l’occasion du 50e anniversaire de sa fondation, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) a lancé un grand appel à destination des jeunes âgés de 15 à 35 ans qui se décline sur une plateforme dédiée (www.consultation-jeunesse-francophonie.org) et par l’organisation d’ateliers présentiels ou virtuels.



             

La Consultation auprès des jeunes francophones partout dans le monde a le but de recueillir leurs propositions, préoccupations, attentes et suggestions concernant l’avenir de la Francophonie. Toutes les idées et propositions exprimées par les jeunes trouvent leur place sur la plateforme dédiée à la Consultation et feront l'objet d’un vote. L'objectif de l’implication des jeunes francophones est de montrer que leur voix compte. C’est ainsi que la devise du projet est intitulée “TA VOIX COMPTE”.     


L’Alliance française, fidèle partenaire de l’OIF en Arménie, s’est engagée de l’accompagner dans cette démarche en rassemblant les jeunes autour de cette initiative ambitieuse.

Défi relevé avec brio ! L’Alliance française s’est engagée dans la coordination des manifestations en impliquant ses partenaires – la plupart des associations et institutions francophones présentes en Arménie.

Ainsi, cinq événements ont été réalisés en collaboration avec les partenaires comme la Fondation humanitaire Suisse KASA, le seul média francophone d’Arménie « Le Courrier d’Erevan », l’Association SPFA, l’Université française en Arménie et bien sûr, le Ministère des Affaires étrangères de la République d’Arménie.


Les 11, 13, 14, 15, 16 juillet 2020 les manifestations suivantes ont réuni les jeunes francophones autour de cette passionnante initiative. Ainsi, trois formats d’atelier ont été mises en place : causerie, débat, studio.  La causerie avec la participation d’une jeune personnalité francophone, le brillant musicien M. Hayk Vardanyan, a présenté son histoire de reconversion professionnelle du business manager au chanteur d’Opéra et le rôle de la francophonie dans sa vie. Les deux débats dont le premier sur les thèmes de la citoyenneté, démocratie, égalité homme femme et l’autre sur l’innovation et numérique ont permis aux jeunes parlementaires, jeunes fonctionnaires du MAE, apprenants de l’Alliance Française,  jeunes membres  du club francophone de l’Association SPFA et alumnis de l’UFAR  à s’exprimer sur les enjeux et défis des thématiques  et à  proposer des solutions. Lors des deux ateliers de création et d’écriture les francophones arméniens ont dessiné et décrit dans leurs essaies la francophonie telle qu’ils l’imaginent pour 2050.


Cette année étant particulière, le Coronavirus nous a amenés vers un nouveau challenge : renoncer à des rencontres en présentiel en organisant nos activités dans l’univers du monde virtuel. Et, comme cela se passe souvent, le défi s’est avéré être une opportunité, puisque, grâce aux nouvelles technologies innovantes, les jeunes Arméniens des différents coins du pays ont pu prendre part aux événements sans se déplacer.


 L’Alliance française tient à remercier toutes les institutions qui ont mobilisé leurs étudiants, apprenants, volontaires et bien sur ces jeunes Arméniens créatifs pour leurs idées et propositions qui, seront votées sur la plateforme de la Consultation de l’OIF.



Source: le Courrier d'Erévan.

subscribe newsletter